Grandsudsante.com » Stérilisation » Comment se passe la stérilisation du matériel de bloc opératoire ?
Le

Comment se passe la stérilisation du matériel de bloc opératoire ?

Avant une opération chirurgicale, l’équipe de médecins chargée de l’intervention prépare le bloc opératoire. Cette étape est indispensable pour assainir non seulement la salle, mais également le matériel de travail. Il s’agit en réalité de la stérilisation. C'est une mesure de sécurité sanitaire qui permet d'exterminer les virus et les bactéries afin d'éviter tout risque de contamination du bloc y compris des malades. Comment se passe alors la stérilisation de l’équipement utilisé dans le bloc opératoire ?

Les étapes d’une stérilisation efficace

La stérilisation s'effectue en plusieurs étapes. Celles-ci doivent être scrupuleusement respectées pour obtenir un résultat optimal avant exploitation du matériel.

Le prétraitement

À cette étape, tous les instruments médicaux sont plongés juste après usage dans une solution désinfectante. Cette opération dure environ 15 minutes. Il faut ensuite rincer abondamment les instruments à l’eau de robinet pour finaliser l’opération.

Le nettoyage proprement dit

Cette deuxième opération peut se faire dans une machine à laver ou dans un bac à ultrasons. Afin de parvenir à un nettoyage vraiment efficace et parfait, quatre conditions doivent être réunies. Il s’agit de :

  • l’efficacité de l’action chimique du détergent ;
  • l’efficacité de l’action mécanique de la brosse ;
  • la durée requise pour l’opération ;
  • le respect de la température idéale.

Après le nettoyage, tout le dispositif médical doit être rincé abondamment et soigneusement séché. C’est donc une phase méticuleuse qui doit se faire des minutes bien avant l’introduction du patient dans le bloc opératoire.

Le conditionnement

À l’étape du conditionnement, le matériel du bloc opératoire doit être soigneusement emballé avant d’être introduit dans le stérilisateur. Pour ce faire, les spécialistes utilisent des emballages réutilisables ou pas. Les modèles à utilisation multiples sont appelés conteneurs à plateaux. En ce qui concerne la seconde catégorie, il y a les sachets à usage unique.

La stérilisation proprement dite

La stérilisation est réalisée à travers un procédé qui utilise la chaleur humide sous pression. À ce niveau, tous les instruments et matériels du bloc sont placés dans un autoclave. Pour un traitement satisfaisant, il faut éviter un contact physique entre ces différents composants pressurisés.

Les différents procédés de stérilisation

Les procédés de stérilisation sont multiples et chacun a un mode de fonctionnement différent.

Stérilisation à la vapeur d’eau par autoclave

Encore appelée stérilisation à la vapeur d’eau sous pression ou chaleur humide, la stérilisation autoclave. C’est la méthode la plus utilisée pour stériliser le matériel en salle d’opération. Ainsi, pour que l’appareil de stérilisation soit efficace, quelques conditions doivent être réunies.

  • Son mécanisme doit être équipé d’un système d’élimination de l’air.
  • Le dispositif doit être muni d’un cycle avec un plateau thermique de 134 °C sur une durée de 10 minutes et 121 °C pour 20 minutes.
  • La machine doit être en mesure d’enregistrer les paramètres de traçabilité courants notamment la température, la pression et la durée.

Afin de vérifier la réussite du procédé de stérilisation, vous avez la possibilité d’utiliser des tests de stérilisation. Ces tests permettent de contrôler si l’autoclave fonctionne parfaitement.

Les autres procédés de stérilisation

Outre la stérilisation à la vapeur d’eau, il y a également la stérilisation par chaleur sèche et la stérilisation à la vapeur chimique non saturée. Ces méthodes stérilisantes s’opèrent à des températures et des durées variables. Dans le premier cas, les durées de stérilisation sont respectivement de 2 h à 160 degrés, 1 h à 170 degrés et 30 minutes à 180 degrés. Pour le second procédé, la durée de stérilisation est de 132 degrés pour une durée de 20 minutes.